FR

Cart 0 item(s) View Cart Sign In

CD booklet Picture Gallery
Amazing Grace

American Record Guide
April 1, 2015

There are some nice moments in this collection of sacred music, in particular in Mallotte’s ’Notre-Pere’ (the familiar ’The Lord’s Prayer’ setting but here, in French), with Lord’s voice and Bareil’s smooth playing in delicate counterpoint in the opening section. The piece isn’t one of my favorites, but I like the gentle opening here. Lord’s opening to ’Amazing Grace’ is thoughtful and clear; this is the best part of the program. The Ensemble Vocal Epiphanie sings with crisp energy and terrific blend. Other moments, like the plodding ’He’s Got the Whole World In His Hand’, drag the energy of the whole program down.
Kunz’s organ playing is capable but the balance makes it a little hard to hear. Berlin’s ’I’m Dreaming of a White Christmas’ in French (here, ’Noel Blanc’) was a pleasant surprise. The final selection, a Congolese piece with Richard Biyavanga-Kiyedi on the djembé, is terrific; I’d like to hear this group do an entire recording of music like this. Notes, texts, some translations.
© 2015 American Record Guide

Voir
December 8, 2014

★★★
C’est à un Noël qui oscille entre la ferveur des spirituals et le pieux recueillement que nous convient la soprano Marie-Josée Lord et ses amis (Jean-Willy Kunz ou Hugues Pemba à l’orgue de l’église Saint-Jean-Baptiste, le violoniste Antoine Bareil, le percussionniste Richard Biyavanga-Kiyedi et l’Ensemble vocal Épiphanie). La chanteuse donne à chaque pièce une interprétation des plus réussies, mais l’ensemble souffre un peu d’une uniformité dans le ton. On est franchement plus du côté de la contrition de Minuit, Chrétiens! que de la luminosité d’un Noël blanc. On a heureusement eu la bonne idée de clore le programme par un chant traditionnel africain accompagné par une ligne de djembé; ça détonne un brin, mais ça repose les genoux!
Réjean Beaucage - Voir

Le Droit
December 8, 2014

★★★1/2
Le cadeau de Noël des lyricomanes est arrivé ! La soprano Marie-Josée Lord vocalise à la perfection des airs auxquels elle sait donner un sens musical qu’ils n’ont pas toujours chantés par des mécaniques sans âme. L’interprète leur confère profondeur, élégance, intelligence : chants gospel et traditionnels de la nativité prennent vie, tout simplement. Au programme, le célébrissime Minuit, Chrétiens, d’Adolphe Adam, qui tire des frissons, évidemment, mais aussi une interprétation magistrale du céleste Ave Maria de Gounod, et des airs plus légers, la surprenante Ma Maria mariant orgue et percussions africaines ou encore Ain’t Got Time To Die, un gospel revigorant porté avec conviction par l’ensemble vocal Épiphanie qui accompagne la soprano sur son premier album de Noël. Au firmament du répertoire, Amazing Grace, la chanson éponyme de l’album, démarrée en solo par la soprano vedette et à la virtuosité digne des meilleures scènes lyriques.
Maud Cucchi - Le Droit

Journal Métro
December 5, 2014

★★★★
Écouter la soprano Marie-Josée Lord chanter Noël blanc et Minuit, chrétiens version opéra, ça ajoute automatiquement une
touche de classe à ses préparatifs et à ses soirées des Fêtes. En opposition au côté (trop) sucré de beaucoup d’albums de Noël, on
est ici dans la substance qui donne des frissons, notamment quand son Ave Maria se glisse dans nos oreilles. Un excellent album, différent, et qui ne fait pas si Noël que ça. Puristes de Jingle Bells et des sons de grelots s’abstenir.
Andréanne Chevalier - Métro

ICImusique.ca
November 27, 2014

Amazing Grace, le tout nouvel album de la soprano Marie-Josée Lord, est un double hommage aux racines blanches et afro-américaines de la tradition musicale qui enveloppe nos Noëls.
La soprano québécoise d’origine haïtienne est à l’image de ce bel album qu’elle propose en cet hiver 2014 : un métissage d’influences qui ont comme point commun, la voix.

Marie-Josée Lord offre des lectures soutenues de pièces classiques comme l’Ave Maria de Bach/Gounod et le Pieta, signore de Stradella. Elle offre aussi des interprétations à fleur de peau de spirituals tels que Mary had a baby, Amazing grace (bien entendu) ou encore He’s got the whole world in his hand. J’aime bien son Minuit, chrétiens! et son Noël blanc (White Christmas), plus économes que j’aurais pu le penser (les voix très lyriques comme celle de Marie-Josée Lord ont tendance à alourdir les pièces populaires).
Jean-Willy Kunz, à l’orgue de l’église Saint-Jean-Baptiste, l’accompagne tout en douceur et en subtilité, et le violoniste Antoine Bareil est présent sur deux plages.

J’ai une affection particulière pour le petit bonbon de la toute fin du programme : un chant traditionnel congolais, Ma Maria, très vivant et léger. L’Ensemble vocal Épiphanie et le percussionniste Richard Biyavanga-Kiyedi au djembe apportent un soutien ensoleillé. Une petite pièce très réjouissante.
Frédéric Cardin - ICI musique

Le Huffington Post
November 26, 2014

 « Chants traditionnels et spirituels, une superbe voix et des arrangements épurés: voici ce qui vous attend dans ce premier album de Noël de Marie-Josée Lord. »
Mélissa Pelletier - Le Huffington Post Québec

Ici Radio-Canada Première | Première heure
October 28, 2014

 « Marie-Josée Lord [est] une grande soprano, je suis bien contente qu’elle nous offre un album de Noël. (...) C’est beau, j’aime beaucoup! Un album à se procurer, je vous le suggère. Une excellente, une grande, grande soprano! »
Complete review available here ICI (in French)
Patricia Tadros - Première heure, broadcasted at ICI Radio-Canada Première

Le Journal de Montréal
October 25, 2014