EN

Panier 0 item(s) Voir mon panier Me connecter

Geneviève Soly

, clavecin

Animée du feu sacré pour le clavecin et pour son répertoire de prédilection, le baroque, Geneviève Soly en a fait une véritable vocation en créant, en 1987, la société de musique baroque Les Idées heureuses. Elle peut ainsi, par une formule originale de concerts commentés, partager avec tous les mélomanes sa passion pour le riche répertoire des XVIIe et XVIIIe siècles.

Véritable pilier de la musique baroque au Québec, Geneviève Soly aborde ce répertoire avec un souci d'authenticité et de rigueur tout en laissant s'exprimer le caractère souvent joyeux et parfois même ludique des œuvres. Elle poursuit une brillante carrière de soliste au Canada, aux États-Unis et en Europe et a enregistré plus d'une centaine de récitals pour la SRC et la CBC. Elle s'est produite dans le cadre de festivals prestigieux, notamment le Festival International de Lanaudière, le Festival de musique baroque de Lamèque et Début Atlantic. Aujourd'hui, elle se consacre de plus en plus à des recherches musicologiques afin de présenter un répertoire baroque méconnu du public.

Élève de Mireille et de Bernard Lagacé au Conservatoire de musique du Québec à Montréal, elle obtient en 1975, à l'âge de dix-huit ans, un premier prix d'orgue décerné à l'unanimité. Grâce à une bourse du Conseil des arts du Canada (1977-1979) et du ministère des Affaires culturelles du Québec (1980), elle se rend en Europe et poursuit sa formation auprès des maîtres Gustav Leonhardt et Kenneth Gilbert. Durant son séjour, elle travaille également le répertoire baroque et la musique pour clavier des XVe et XVIe siècles dans le cadre d'académies internationales avec, notamment, Luigi Ferdinando Tagliavini et Michæl Radlescu. En 1981, elle remporte un deuxième prix au concours international d'orgue Paul Hofhaimer d'Innsbruck (Autriche). De retour à Montréal, elle obtient, en 1992, un doctorat en interprétation [clavecin] de l'Université de Montréal.

Ses talents de vulgarisatrice et de communicatrice et l'énergie qu'elle déploie pour mieux faire connaître le répertoire baroque lui ont valu, en 1997, un Prix Opus décerné par le Conseil québécois de la musique dans la catégorie Personnalité de l'année.
 
Élisabeth Jacquet de La Guerre
Geneviève Soly
ACD22191
avril, 2000