EN

Panier 0 item(s) Voir mon panier Me connecter

Lewis Furey

, voix et piano

Lewis Furey commence ses études de violon à 5 ans à Montréal. À 11 ans, il fait ses débuts comme soliste avec l’Orchestre symphonique de Montréal, sous la direction de Sir Wilfrid Pelletier. Il entre au Conservatoire de musique de Montréal, dans la classe de Calvin Sieb, avant de déménager à New York pour étudier à la Juilliard School of Music sous la direction d’Ivan Galamian et Dorothy Delay. À 18 ans, il suit les cours de littérature contemporaine de Louis Dudek à l’Université McGill. À 20 ans, il s’oriente vers la chanson, le théâtre et le cinéma. Il compose trois albums solo : Lewis Furey (1975), The Humours of... (1976) et The Sky Is Falling (1979). Il est également réalisateur et compositeur des albums de Carole Laure, Alibis (1978), Western Shadows (1989, Prix Charles-Cros), She Says Move On (1991) et Sentiments naturels (1997, Prix Félix de l’ADISQ 1998). Il réalise de nombreux vidéoclips musicaux, notamment sept pour Carole Laure ( dont Save the Last Dance for Me et Mirage Geisho ), Renaud ( Le P’tit Voleur ), Mecano ( Hijo de la Luna ), Julio Iglesias (Milonga Sentimental), Françoise Hardy (Si ça fait mal) et Céline Dion (Ziggy). Au théâtre, il collabore avec Jean-Michel Ribes ( Jacky Parady ), Carole Laure ( Vous avez dû mentir aussi et Bonsoir, mon amour ) et Jean-Michel Deprats ( Antoine et Cléopâtre – The A&C Project ). En 1993, il met en scène une reprise de l’opéra rock Starmania qui reçoit trois années de suite le trophée du spectacle musical de l’année aux Victoires de la musique et tourne pendant dix ans dans tous les pays francophones. Lewis Furey a écrit la musique d’une vingtaine de films ( parmi lesquels Fantastica, La Tête de Normande St-Onge, The Rubber Gun Show, American Dreamer et Love Project ). Il a été récompensé par trois Prix Écrans canadiens pour ses compositions ( Maria Chapdelaine, The Peanut-Butter Solution et Night Magic ). Il réalise deux longs-métrages – Rats and Rabbits, d’après la pièce Beyond Mozambique de George F. Walker (2000), et Night Magic, un film musical, livret de Leonard Cohen, « sélection officielle Festival de Cannes, 1985 ». De 2010 jusqu’en 2014, Lewis Furey remonte sur scène avec succès avec son spectacle Selected Songs Recital, dans lequel il renoue avec son répertoire. En 2016-2017, il crée Lewis Furey chante Brahms au Théâtre Outremont de Montréal et enregistre Haunted by Brahms
pour ATMA Classique.


www.lewisfurey.com

 
Haunted by Brahms
Lewis Furey
ACD22765
octobre, 2017